Est-ce parce que le “caleçon” d’un de nos joueurs m’inspire, ou est-ce l’échange “adulescent” qui a suivi, toujours est-il qu’il a s’agit de nous remémorer certains souvenirs, dont une majorité restent d’actualité.

L’effigie de superman reste, statistiquement, l’image la plus significative de la supériorité physique. Porter un sous-vêtement ainsi floquer confère-t-il des supers pouvoirs? On aurait pu le croire à la vue de notre réalisation de la soirée. L’impression de domination n’a pas quitté notre collectif et il est assuré que si Batman, Spiderman, Ironman nous avaient “accompagné”., le résultat aurait été aussi éloquent.

Le travers de ces souvenirs c’est qu’ils appellent également nos premiers “émois”. Qui n’a pas été “chaviré” (je reste “correct”) à la vue, cette fois-ci, des super-héroïnes. Premières émotions d’adolescents à la vison d’une Wonderwoman, Catwoman, Batgirl voir Supergirl avec personnellement une petite préférence pour Elektra (on ne se refait pas!). Notre deuxième set a pâti de cette réminiscence et une “passagère” faiblesse” nous oblige à nous re-concentrer.

Le final est plus “grandiose” est c’est plutôt avec la relative “brutalité” d’un Hulk (je ne vise personne!) ou d’un Wolverine  que nous ramenons une précieuse victoire (3/0).

L’équipier porteur de cet étendard, nous a confié avoir d’autres “surprises” en réserve dont une m’inquiète. En effet si influence il y a à porter ces symboles de puissance, que se passera-t-il lorsque l’image portée sera un “Minion”?

Je vous laisse méditer et vous rappelle la plus importante échéance de la saison la semaine prochaine où vraisemblablement c’est la première place qui se joue. Je souhaite de notre motivation et abnégation restent à l’image de celle de ces super-héros.

Le coach masqué.

 

%d blogueurs aiment cette page :