Proches de la fin de ce championnat régional (J-3 pour la phase principale), il est temps d’envisager une issue positive à celui-ci. L’aboutissement espéré, montée en Pré-nationale, pointe le bout de son nez  et, il semblerait, qu’à cette date, nous soyons assurés de jouer cette accession.Si mathématiquement les choses sont certaines, il reste une interrogation sur notre capacité à honorer cette ambition. Si, je suis enclin à dire, une fois de plus, nous avons vaincu (3/0), la manière, elle, est inquiétante.

Pour résumer notre prestation c’est le terme de « passif » qui ressort. J’ai bien dit « passif » et non « poussif » !

Ne l’entendons pas au sens nominal, « l’ensemble de dettes » mais plutôt dans son acception qualificative.

En effet si lors du premier set, notre collectif a su prendre à son compte la rencontre et a fait montre d’une grande activité (25/12), il n’en demeure pas moins que pour la suite notre côté « actif » a été peu visible.

Nous avons subi ! En course permanente après le score. Rarement nous avons mené les hostilités. Il est apparu que nous sommes plus dans la réaction que dans l’anticipation. Que certains gestes techniques, je pense aux réceptions en particulier, n’ont pas permis de montrer le véritable visage de ce collectif. Il est regrettable que nous ayons eu autant de mal à reprendre l’initiative.

Il en résulte que nous avons réussi à tirer notre épingle du jeu, contre le dernier de notre championnat, grâce aux réactions « bienvenues » de certains cadres de cette sympathique équipe, aidés par une jeune « recrue » (merci Aymeric !) qui a participé à redonner un dynamisme qui nous faisait défaut.

« Le jeu sans ballon ! » doit devenir notre priorité et surtout il est urgent que nous retrouvions « l’envie de partager » et « l’envie d’avoir envie ».

Je reste optimiste mais rêverai d’une rencontre au cours de laquelle, la variété des attaques, signe s’il en est de maîtrise collective, renseigneraient sur notre volonté de maintenir notre niveau au plus haut. Je sais, au quotidien, chaque membre de cette R1m plus actif que passif !

« Engagez-vous, rengagez-vous, qu’ils disaient », à nous d’en faire notre ligne de conduite.

Le coach masqué.

%d bloggers like this: